Godin
Le Familistère de Guise
Les grandes dates de la vie et de l'oeuvre de J.-B.-A. Godin
  • 1817 : Naissance de Jean-Baptiste-André Godin à Esquehéries, dans l’Aisne.
  • 1840 : Installation de son premier atelier. Premier brevet pour la fabrication d'un poêle à charbon en fonte.
  • 1859-1860 : Construction du Familistère de Guise, dans l’Aisne.
  • 1869-1870 : Construction du théâtre, des écoles, de la buanderie et des bains-douches.
  • 1871 : Godin est élu député à l'Assemblée Nationale et maire de Guise, dans l’Aisne.
  • 1880 : Constitution légale de la Société du Familistère de Guise, association coopérative du capital et du travail.
  • 1888 : Décès de J.-B.-A. Godin
  • 1968 : Fin juridique de l'association, transformation en société anonyme puis reprise par la S.A. « le Creuset ».


Le Téléfilm :



Poêle Godin
Jean-François Garreaud
Générique :
  • Réalisation : Paul-Louis MARTIN
  • Scénario : Paul-Louis MARTIN – Jean-Luc PINOL – Odile VACHER – Christian WATTON
  • Avec : Jean-François GARREAUD – Cécile VASSORT – Cécile MAGNET - Claude BROSSET – Gérard BLAIN
  • Production FR 3 LILLE en 1984
  • Diffusion le 7 mars 1985 sur FR3, à 20 heures 30.
Résumé

Ce film est une reconstitution historique. Il raconte la vie au XIXème siècle d’un industriel (inventeur du fameux poêle Godin) qui fut par ailleurs un fouriériste et un précurseur génial dans le domaine social. On lui doit entre autres le fameux Familistère de Guise.

Extraits de presse précédant ou suivant la diffusion du téléfilm :
  • "Une réalisation soignée, de bons acteurs, voici une occasion de découvrir ce personnage hors du commun…" Télé Journal 2-8 mars 1985
  • "UN AVENTURIER NOMMÉ GODIN a le mérite de nous faire revenir 100 ans en arrière, époque où l’enthousiasme social se vivait comme une aventure..." Télérama 8 mars 1985
  • "Ce film est une méticuleuse reconstitution, remarquablement interprétée par Jean-François Garreaud…" Téléstar 2-8 mars 1985
  • "A NE PAS MANQUER. Ce téléfilm de Paul-Louis Martin décrit avec enthousiasme la vie de cet homme extraordinaire. Une belle surprise." L’Express 1-7 mars 1985
  • "On se laisse prendre par ce destin étrange (...) Une fresque romancée des grandes idées qui ont agité le siècle." Le Monde 2 mars 1985
  • "Une occasion de connaître ou de découvrir ce socialisme utopique et généreux…" Le Progrès De Lyon 27 février 1985
  • "L’histoire très mouvementée d’un compagnon serrurier de génie. A NE MANQUER SOUS AUCUN PRÉTEXTE" La Tribune de Genève 28 février 1985
  • "Paul-Louis Martin a su, sous couvert de fiction administrer une belle leçon d’histoire." Le Matin 7 mars 1985
  • "Passionné par la vie et l’œuvre de cet aventurier du progrès, Paul-Louis Martin a voulu mettre en images les grandes étapes de son existence…" Le Figaro 7 mars 1985
  • "Une authenticité qui fait tout l’intérêt de ce téléfilm. Une réalisation solide…" La Voix Du Nord 7 mars 1985
  • "C’est cette aventure d’un capitalisme social que nous raconte avec beaucoup de bonheur le téléfilm de ce soir." Nice Matin 7 mars 1985
  • "Les auteurs ont choisi de mêler le documentaire à la fiction. Le texte est vif et jamais prêcheur, les photos au-dessus de l’ordinaire, les comédiens épatants..." Le Figaro Magazine 16 mars 1985
  • "Un téléfilm tout à fait original... Une reconstitution méticuleuse de la vie de cet industriel..." France Inter 7 mars 1985